• Cédric Delepaut

Découverte des cinq sens

Mis à jour : oct. 10

Durée = 2h30 mn à 3 h

La vue, l'odorat, le goût; l'ouie, le toucher

La vue est notre premier sens. Là où notre regard se pose, naît une sensibilité, une sensation pouvant aller de la séduction jusqu'au dégoût. Les formes, les couleurs, les transparences, les profondeurs, la lumière, l'obscur sont issus de la vision. Ce sont ces éléments qui nous offrent le rêve et l'imaginaire et parfois l'envie d'aller plus loin. On observe durant trois minutes les mouvements les odeurs, les couleurs et les bruits qui nous entourent. Ensuite on se demande ce qui a attiré notre attention?


L'ouie:

On focalisera alors notre attention sur le chant des d'oiseaux, le bruissement des feuilles, des branches qui grincent, la pollution sonore. On détermine si possible deux ou trois manifestations sonores issues de la faune locale, de l'eau.



Ensuite on utilise la nature pour produire des sons. Capsule de gland, lierre, herbe, cabaret des oiseaux, bagnaudier, pétales à claquer, bois frappé, flûteau de sureau et flûte de pan en bambous.

Démonstration puis essais de conception d'un son avec une cupule.

Bambou coupé, roses, Dipsacus, pierres, bois... peuvent par exemple être utilisés.


L'Odorat:

Utilisation des plantes à fleurs au mois par mois pour mise à disposition olfactive évolutive. On pourra jouer aux devinettes avec des fleurs, du feuillages, des écorces brûlées et des fruits odorants, champignons, écorces résineux. Replacer le sac à odeur devant la bonne plante par exemple. (lavande, eucalyptus, lilas, herbes aromatiques, résine... )



On peut trouver des recettes simples pour fabriquer des encens naturels.













Le goût:

Même démarche que pour le sens olfactif.

On met des plantes à goûter à disposition.

Comme le thym, l'hémérocalle, et diverses autres fleurs, feuilles, fruits racines et pousses.


Rapprochement des deux sens, odorat, goût. Utilisation des herbes aromatiques et les plantes sauvages.


On peut faire goûter et laisser les commentaires s'exprimer par l'expérimentation.

J'attire l'attention sur les danger du manque de connaissance dans les cueillettes: soyez sur de ne pas vous tromper ou faites vérifier vos cueillettes.

Besoins: plantes x 5 à 10. Une ou des recettes seront fournies. (confitures, entrées, salades, jus et laits)


Ici, primevères et Carex sont comestibles

Le toucher:

Choisir des feuilles et matériaux naturels de différentes sensations:

Rugueux, sensible sur la prêle ou l'écorce de marronnier, granuleux comme le gré, lisse comme le lierre ou l'argile, le doux velouté de l'oreille de souris fins comme des poils animaux, écailleux comme l'écheveria, l'araucaria, piquant, molle telle l'impatiens, creux semblables au dipsacus, au sureau, écorces souples séquoïa, mousse élastique, bois dur du chêne...

On peut participer par exemple à un jeu dont l'objectif sera de replacer les étiquettes de ressentis devant chaque échantillon correspondant.


On peut par exemple apprécier la consistance d'un champignon phytophage.

Mou, dur, rugueux, gluant, lisse?


Cette animation à la demande est ouverte aux groupes avec ou sans handicaps et aux scolaires.

Tarif forfaitaire de 150€.

Maxi 30 personnes.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now